Affaire Aline Dessine et Marvel Fitness: YouTube met à jour ses politiques sur le harcèlement

La dernière condamnation par la justice de « Marvel Fitness », le fameux youtubeur, a provoqué une vague de réactions sur les réseaux sociaux. Après de longs débats sur le sujet, l’émotion et les querelles ne cessent pas même après la dernière vidéo d' »Aline Dessine » qui n’a fait que compliquer les choses.

Affaire Aline Dessine (active sur Instagram) et Marvel Fitness:

Si les circonstances de cette affaire ne vous ont pas interpelé, faites un petit tour sur la toile et vous saurez à quel point la tension est forte autour de cette affaire. Habannou S, connu sous le nom de Marvel Fitness, un youtubeur d’une trentaine d’années est impliqué dans plusieurs affaires, notamment des plaintes pour harcèlement moral, et ce depuis deux ans déjà. Il a été condamné à 2 ans de prison par le tribunal, dont une ferme. Si cette condamnation fait débat, c’est en raison des fausses preuves qui ont été relayé par les plaignantes, parmi lesquelles se trouve Aline Dessine très active sur Instagram.

C’est Aline Dessine qui a diffusé, le soir du 23 septembre dernier, une vidéo sur YouTube dans laquelle elle explique qu’elle a subi des harcèlements de la part de Marvel Fitness. Même le gamer Sardoche, très populaire sur Twitch a fait un Live, dans lequel on peut sentir son penchant antiféministe qui essaie de camoufler, mais en vain.

Mais selon Sardoche, Marvel est un abruti, qui mérite ce qui lui arrive.

Ce serait une simple opinion qui serait passée inaperçue si Sardoche n’est pas suivi par plus d’un demi-million de fans sur Twitter où il partage de temps en temps ses opinions. Sardoche affirme qui est, lui aussi, victime de harcèlement moral depuis des années, ce qui lui a couté de nombreuses disputes sur Twitch ou lors de « SWATTING ». Dans tous les cas, sa position reste compréhensible, car il a toujours espéré que Marvel Fitness soit responsable et prenne conscience du mal qu’il a causé à Aline Dessine et aux autres victimes.

YouTube met à jour ses politiques sur le harcèlement et élargit les définitions des attaques personnelles.

Pour éviter des affaires comme celle Aline Dessine et Marvel Fitness, YouTube a annoncé une extension de sa politique en matière de harcèlement des utilisateurs, qui couvrira désormais les menaces «voilées ou implicites», les insultes fondées sur la race, l’orientation sexuelle ou le sexe et les attaques répétées au fil du temps.

Plus précisément, la politique de YouTube en matière de harcèlement va désormais:

Interdire les menaces voilées ou implicites, y compris le contenu simulant la violence envers un individu, et/ou le langage suggérant que la violence physique peut se produire

Prendre des mesures contre le contenu « qui insulte quelqu’un de manière malveillante sur la base d’attributs protégés, tel que sa race, son expression sexuelle ou son orientation sexuelle »

Mettre en œuvre de nouvelles restrictions sur les comptes qui se livrent à des comportements de harcèlement à plusieurs reprises, ce qui est proche de la violation de sa politique de harcèlement: « Les chaînes qui se heurtent à plusieurs reprises à notre politique de harcèlement seront suspendues de PJP, ce qui les empêchera de gagner de l’argent sur YouTube. Nous pouvons également supprimer du contenu des chaînes si elles harcèlent quelqu’un de manière répétée. Si ce comportement persiste, nous prendrons des mesures plus sévères, notamment en émettant des avertissements  ou en mettant fin à une chaîne « .

Mis à part l’affaire Aline Dessine, le changement intervient après que de nombreux utilisateurs de YouTube ont appelé à plus d’action face à un tel comportement, qui jusqu’à présent n’a pas franchi la ligne d’arrivée, selon les règles de la plate-forme.

Dans un cas particulièrement médiatisé, l’écrivain de Vox, Carlos Maza, a appelé YouTube à agir après avoir été à plusieurs reprises critiqué et insulté dans des vidéos publiées par le conservateur YouTuber Steven Crowder.

Depuis que j’ai commencé à travailler chez Vox, Steven Crowder a fait vidéo après vidéo « démystifiant » Strikethrough. Chaque vidéo contenait des attaques répétées et manifestes contre mon orientation sexuelle et mon appartenance ethnique. Voici un exemple: pic.twitter.com/UReCcQ2Elj

En juin, YouTube a déclaré que les vidéos de Crowder n’enfreignaient pas ses règles .

Selon YouTube :

«Bien que nous ayons trouvé un langage [dans les vidéos de Crowder] qui était clairement blessant, les vidéos, telles que publiées, ne violent pas nos politiques. […] En tant que plate-forme ouverte, il est essentiel pour nous de permettre à tout le monde – des créateurs aux journalistes aux animateurs de télévision de fin de soirée – pour exprimer leurs opinions dans le cadre de nos politiques. Les opinions peuvent être profondément offensantes, mais si elles ne violent pas nos politiques, elles resteront sur notre site. « 

Mais cette affaire peut bien avoir agi comme l’étincelle qui a incité YouTube à revoir ses politiques. Désormais, certaines des vidéos de Crowder devraient être supprimées en vertu de ces règles de harcèlement révisées.

En plus de ces changements, YouTube met également en œuvre les mêmes restrictions plus strictes sur les commentaires, tout en déployant un nouvel outil de filtrage des commentaires sur certains de ses plus grands profils.

 » Lorsque nous ne sommes pas sûrs qu’un commentaire enfreint nos règles, mais qu’il semble potentiellement inapproprié, nous offrons aux créateurs la possibilité de l’examiner avant qu’il ne soit publié sur leur chaîne. Les résultats parmi les premiers utilisateurs étaient prometteurs – les chaînes qui ont activé la fonctionnalité ont enregistré un taux de 75%. réduction des indicateurs d’utilisateurs sur les commentaires. Plus tôt cette année, nous avons commencé  à activer ce paramètre par défaut pour la plupart des créateurs. « 

La dernière mise à jour verra plus de commentaires toxiques mis en évidence aux créateurs grâce à ce processus.

Dans le même temps, YouTube a également lancé un appel aux créateurs pour qu’ils aient leur mot à dire sur les dernières réglementations COPPA relative aux contenus destinés aux enfants. YouTube affirme que, bien qu’il soutienne la réglementation accrue de la COPPA pour protéger les jeunes utilisateurs, les directives actuelles ont rendu difficile pour certains créateurs de comprendre ce qui est acceptable et ce qui n’est pas acceptable.

<< Nous soutenons fermement l’objectif de COPPA de fournir des protections solides pour les enfants et leur vie privée. Nous pensons également que COPPA bénéficierait de mises à jour et de clarifications qui reflètent mieux la façon dont les enfants et les familles utilisent la technologie aujourd’hui, tout en leur permettant d’accéder à un large éventail de contenus qui les aident. Apprenez, grandissez et explorez. « 

Ces actions sont les dernières améliorations en cours de YouTube pour améliorer ses systèmes et garantir qu’il reste un lieu sûr, à la fois pour les utilisateurs et les annonceurs, exempts, autant que possible, de harcèlement, de désinformation et d’abus. Fin du mois dernier,  le PDG YouTube Susan Wojcicki a fourni une mise à jour sur les progrès de la plate – forme dans ces domaines, en soulignant son engagement à l’amélioration de chaque respect. Et même si de telles tâches ne répondront probablement jamais à toutes les préoccupations, YouTube semble faire des progrès et répondre aux préoccupations de la communauté.

JEAN MICHEL CAPPIN