Les actionnaires d’Activision Blizzard veulent des rapports sur les cas de harcèlement

/
/
/
47 Views

Les actionnaires d’Activision Blizzard ont défié les souhaits du conseil d’administration lors de son assemblée annuelle des actionnaires et a voté pour approuver une proposition qui exigera une plus grande transparence dans la déclaration des salaires et des plaintes de harcèlement en cours.

Le fonds de retraite de l’État de New York, détenteur de plus d’un million d’actions Activision Blizzard, avait initialement proposé cette pratique, et 67 % des actionnaires de la société ont voté en sa faveur lors de l’assemblée générale du 22 juin. Activision Blizzard a déclaré aux actionnaires que le conseil d’administration recommandait « à l’unanimité » de voter contre, avant de décrire les déclarations habituelles pour et contre la mesure.

Étant donné qu’une majorité d’actionnaires ont défié cet avis de voter la proposition, la société devra désormais déclarer :

  • Nombre total et montant total en dollars des litiges réglés par l’entreprise liés à l’abus sexuel, au harcèlement ou à la discrimination fondée sur la race, la religion, le sexe, l’origine nationale, l’âge, le handicap, les informations génétiques, le statut de membre du service, l’identité de genre ou l’orientation sexuelle pour les trois dernières années ;
  • Progrès vers la réduction du temps moyen nécessaire pour résoudre les plaintes d’abus sexuels, de harcèlement ou de discrimination, soit par le biais de processus internes ou de litiges ;
  • Nombre total de plaintes en attente pour abus sexuels, harcèlement ou discrimination que l’entreprise cherche à résoudre par le biais de processus internes ou de poursuites ;
  • Données consolidées sur la rémunération et les heures travaillées requises par le California Department of Fair Employment and Housing (Department).
Voir aussi :   Starfield ramène les hypothèques de The Elder Scrolls: Daggerfall

Les actionnaires ont également voté contre une proposition du syndicat AFL-CIO qui demandait qu’un représentant des salariés soit ajouté au conseil d’administration d’Activision Blizzard. La proposition était basée sur un modèle européen qui, selon le syndicat, contribuerait à rétablir la confiance dans l’entreprise à la suite de nombreux rapports de harcèlement, de discrimination et de dissimulation qui ont fait surface en 2021.

« Un représentant des employés non cadre peut améliorer la prise de décision du conseil en facilitant le partage d’informations entre le conseil et les employés », indique la proposition. « Les employés peuvent être plus productifs et mieux motivés s’ils ont leur mot à dire dans la gouvernance de l’entreprise. Ils peuvent également être plus disposés à investir du temps et de l’énergie pour développer des connaissances et une expérience spécifiques à l’entreprise qui contribuent à un lieu de travail à haute productivité.

Le conseil d’administration a également été unanime dans sa recommandation de rejeter cette proposition et a déclaré que la nomination d’un tel membre entrerait en conflit avec les structures et la gouvernance existantes, ne bénéficiant finalement ni à la société ni à ses actionnaires. Activision Blizzard estime que sa pratique actuelle consistant à embaucher divers membres du conseil d’administration contribuera à garantir que les besoins de chacun sont satisfaits.

Le même conseil a également conclu qu’Activision Blizzard n’avait aucun problème de harcèlement et de discrimination systémiques après avoir mené sa propre enquête sur l’affaire.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

This div height required for enabling the sticky sidebar
Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views :