Tout ce qu’il faut savoir avant de souscrire à une assurance Orange pour votre iPhone ?

Aujourd’hui je vais vous parler d’un sujet qui fâche. Je vais vous parler d’un sujet qui fait grincer les dents et je suis sûr qu’il y aura plein de commentaires plutôt agressifs et des échanges tendus sur la question.

Mon histoire avec les assurances pour smartphones

Je vais aborder la question des assurance orange iPhone et pour les mobiles en général. Les assurances pour les mobiles ça fait presque 20 ans que tout le monde essaye de nous en vendre et je vais vous en parler en connaissance de cause. Et pour celles et ceux qui ne le sauraient pas encore, pendant longtemps j’ai été vendeur d’assurance de téléphones mobiles. En tout cas, vendeurs de téléphonie chez Darty et aussi pour les produits nomades, c’est-à-dire, les GPS, les tablettes et tous ces petits gadgets.

Aussi pendant quelque temps j’ai été conseiller clientèle d’assurance chez Bouygues Télécom et chez Orange sur les plateformes et centres d’appels. Et depuis quelques années, j’ai une boutique d’informatique et je répare des smartphones et donc souvent, très souvent, j’entends parler des assurances pour iPhone Orange ou pour smartphones et donc aujourd’hui j’ai décidé de vous parler de ces assurances et de vous mettre en garde sur les assurances pour les téléphones mobiles. Pourquoi ? Et bien parce que sur les assurances pour les smartphones que ce soit des iPhone ou des Galaxy, il y a beaucoup de clauses.

 Pour les assurances de téléphone, l’une des clauses les plus problématiques c’est ce qu’on appelle le tiers non identifié. C’est-à-dire ;quand vous souscrivez une assurance pour smartphone, généralement le vendeur vous fait croire que si vous faites tomber votre téléphone tout neuf et bien il suffira d’appeler l’assurance pour vous le faire rembourser, pour vous le faire échanger et parfois pour vous le faire réparer.

Mon avis sur les assurances pour iPhone ou autres smartphones.

Alors, si demain, vous souscrivez une assurance auprès d’un vendeur dans une boutique de téléphones mobiles par exemple chez Welcome phone house, SFR, Bouygues, orange, la Fnac ou Darty, et bien quand vous avez souscrire une assurance pour votre téléphone, malgré ce que vous dit le vendeur, il est recommander de bien lire le contrat.

D’ailleurs personne ne le fait ! Même moi, je ne l’ai jamais fait parce qu’il est écrit dans plusieurs pages. En plus c’est écrit tout petit, il y a des pages et des pages et c’est illisible franchement. Ce n’est pas fait pour être clair, c’est très complexe et écrit en langage très technique, exprès pour essayer de tromper le consommateur.

Mais très concrètement, qu’est-ce qui se passe si vous faites tomber votre téléphone que vous venez d’acheter? Vous vous dites ; ce n’est pas grave, car heureusement j’ai souscrit une assurance pour mobile qui coûte généralement 10 euros par mois et parfois jusqu’à 20 euros par mois.

Alors, vous appelez le numéro de téléphone qui se trouve sur le contrat d’assurance du téléphone et vous allez tomber sur un conseiller clientèle qui va vous poser plusieurs questions ; dans quelles circonstances a eu lieu ce malheureux incident ? Et vous, vous essayez d’expliquer : j’étais chez moi  en train de manipuler mon téléphone. Il est tombé et l’écran est cassé, qu’est-ce que je peux faire ?

Le conseiller vous répond alors : « Eh bien je suis désolé de vous le dire monsieur (ou madame), si c’est vous « détenteur du contrat » qui avait fait tomber le téléphone, eh bien ce n’est pas pris en charge. Effectivement ça c’est la majorité des cas. En fait, 90 % des appels aux services d’assurance sont malheureusement de ce genre.

Pourquoi on nous propose des assurances pour mobile ?

Tous les vendeurs vont vous dire : « attention ! Si vous cassez votre iPhone, surtout, ne dites pas que c’est vous, mais dites plutôt que c’est quelqu’un dans la rue qui vous a bousculé et qui a fait que votre téléphone est tombé par terre. » Pourquoi les vendeurs vous disent cela ? Et bien, tout simplement pour vous vendre une assurance Orange, SFR ou Bouygue pour smartphone.

Personnellement, j’ai dit cela par le passé à mes clients lorsque je vendais des téléphones et que j’essayais de place l’assurance avec. Il faut savoir que le vendeur, quand il vous fait croire qu’il est entrain de vous donner des conseils, c’est parce qu’il gagnerait plus à vous vendre l’assurance en plus qu’à vous vende le mobile tout seul.

Même si le mobile coûte 1000 euros, le vendeur ne touche pas une grande marge dessus. Avec une assurance la marge devient plus intéressante.

Bref, pourquoi il vous dit de dire que quelqu’un vous a bousculé et vous a fait tomber votre téléphone, c’est parce que c’est le tiers non identifié. Car si vous faites le même appel à votre assureur et que vous dites « c’est par moi qui l’avait fait tomber, c’est mon fils » et bien votre compagnie donc dans ce cas, l’assurance orange pour votre iPhone par exemple que vous ayez souscrit en magasin ou en ligne ne vous couvre pas du tout. Si c’est votre fils qui a fait tomber votre téléphone, vous ne serez pas dédommagé par votre compagnie d’assurance.

Lire aussi :

Assurez votre iPhone contre le vol, tous ce qu’il faut savoir

AppleCare + protège désormais l’iPhone contre le vol et la perte

Effectivement on est censés être couverts par ce qu’on appelle une assurance civile et cette assurance va couvrir effectivement les dégâts que vous générez auprès d’un bien qui appartient à une autre personne. Donc l’assurance mobile ne marche pas non plus dans ce cas-là. Et enfin, parfois l’astuce qui est donnée c’est de vous dire vous dites à l’assurance de votre smartphone que c’est votre animal de compagnie qui a fait tomber votre téléphone, je ne suis pas sûr que ça marche encore, parce que les assureurs sont aujourd’hui beaucoup plus malins.

Mon iPhone cassé, sera-t-il remplacé par mon assurance mobile?

C’est des millions d’euros qui sont en jeu, donc je ne pense pas que cette astuce marche encore. Mais celle qui qui marche encore, quand vous avez une assurance Orange pour smartphones, c’est que vous dites que vous étiez dans la rue et en me servant de mon téléphone, quelqu’un m’a bousculé il est ensuite parti en courant je ne sais pas qui c’est et mon téléphone est cassé. Si vous avez de la chance, il y a une possibilité pour que la compagnie d’assurances accepte de vous couvrir.

Mais, contrairement à ce que vous a dit le vendeur ou la vendeuse, votre téléphone ne va pas être échangé pour un plus neuf. Vous n’allez pas retourner dans le magasin où vous l’avez acheté et dire : « monsieur le vendeur, j’ai cassé mon téléphone j’ai appelé l’assurance, vous m’en donnez un tout neuf ». Malheureusement ça ne se passe pas comme ça !

Ils vous demanderont, par contre, d’envoyer le smartphone à un centre d’expertise ou à un centre de réparation agréé. Vous allez donc envoyer votre téléphone pour quelques à ces centres et si vous n’avez pas de téléphone de secours, vous restez sans téléphone.

Dans ces centres de réparation, le téléphone est réparé, mais il n’est pas échangé par un neuf. Et il est encore moins remboursé. Cela faisait quelques années quand on achetait un téléphone et quand on en avait marre, on l’échangeait en le faisant tomber par terre, on appelait d’assurance et celle-ci nous donnait un chèque de la valeur d’un neuf.

Aujourd’hui, ce qui se passe donc c’est que le téléphone est réparé. Mais un téléphone réparé n’aura plus jamais la même qualité qu’un téléphone neuf. Vous allez perdre l’étanchéité si c’est un téléphone très haut de gamme comme un iPhone par exemple, vous n’aurez pas des pièces d’origine car vous aurez des pièces compatibles. Cela veut dire donc que l’écran qui va être installé sur votre téléphone n’aura pas les mêmes qualités visuelles que l’écran d’origine. Pareil pour la batterie, pour l’appareil photo et toutes les autres pièces.

Les assurances pour les smartphones, une arnaque ?

Une souscription à une police d’assurance pour mobile peut, bien sûr, vous rassurer psychologiquement, mais cela a un effet pervers, car inconsciemment on fait moins attention à son téléphone. Parce qu’on se dit : »ce n’est pas grave, j’ai une assurance ». Mais pour avoir été de l’autre côté du comptoir, je vous assure que les assurances c’est vraiment du bidon.